Concert d'ouverture

Vendredi 2 octobre // Tour Eiffel - Salon Gustave Eiffel

BENJAMIN BERNHEIM, CARRIE-ANN MATHESON

Pour beaucoup, la tour Eiffel symbolise Paris. Joyau de l’Exposition universelle de 1889, elle attire encore aujourd’hui 6 à 7 millions de visiteurs par an. Cette année, pour la première fois depuis la Seconde guerre mondiale, elle a été fermée pendant quatre mois du fait de la crise sanitaire. Nous sommes ravis d’ouvrir cette édition 2020 du Festival de Paris dans ce lieu qui nous est cher.
Le ténor Benjamin Bernheim est la vedette de ce concert d’ouverture, accompagné par la pianiste Carrie-Ann Matheson. Au programme : des mélodies d’Hector Berlioz, d’Henri Duparc, de Francis Poulenc,  de Reynaldo Hahn et de Charles Gounod.

Réserver
Deuxième concert

Jeudi 22 octobre // Sainte-Chapelle

ANDREAS SCHOLL, TAMAR HALPERIN

Le Festival de Paris 2020 n’échappe pas aux habitudes. C’est avec plaisir que nous retrouvons la Sainte-Chapelle, un des monuments nationaux les plus visités, fermée cette année, pour cause d’épidémie, pendant plusieurs mois. Au cœur de l’Île de la Cité, dans un des plus vieux quartiers de Paris, elle constitue, avec la Conciergerie, l’un des vestiges du Palais de la Cité.
C’est le contre-ténor Andreas Scholl, accompagné par sa femme Tamar Halperin au clavecin, qui officie ce soir, avec un programme dédié bien sûr à la musique baroque et sacrée : Dowland, Purcell, Vivaldi, J. S. Bach…

Réserver
Troisième concert

Mardi 3 novembre // Église Saint-Germain-des-Prés

LA CHIMERA, CHŒUR MÉLANGES

Depuis quinze siècles, une communauté chrétienne est installée à Saint-Germain-des-Prés. L’église a connu au cours des siècles plusieurs transformations et restaurations. La dernière en date, très récente, est la rénovation des fresques, de la peinture murale, des tableaux et de la coupole signés, au XIXème, par Hippolyte Flandrin. Les travaux ont été achevés avant le confinement et la fermeture provisoire de l’église.
Ce soir, retour au concert dans ce lieu qui a retrouvé toutes ses couleurs. Au programme : la Misa Criolla, peu représentée en France, œuvre musicale pour solistes, chœur et orchestre, de nature religieuse et folklorique, créée par le musicien argentin Ariel Ramirez. Cette messe comporte les cinq parties habituelles de la liturgie catholique. Deux ensembles pour l’interpréter : La Chimera, dirigée par Eduardo Egüez, et le chœur Mélanges. En première partie de programme : la Misa de Indios.

Réserver
Concert de clôture

Lundi 30 novembre // Théâtre de l'Œuvre

LAMBERT WILSON, HUGO PHILIPPEAU

Le Théâtre de l’Œuvre était à l’origine, au XIXème siècle, une salle de concert, la Salle Berlioz. Un jeune comédien, Aurélien Lugné-Poe, l’investit, y crée une compagnie théâtrale dont le nom « Théâtre de l’Œuvre » a été choisi par le peintre Edouard Vuillard, et le logo dessiné par Pierre Bonnard.
C’est ce théâtre chargé d’histoire qui accueille le concert de clôture de l’édition 2020 du Festival de Paris, avec Lambert Wilson, dans un récital classique mêlant des mélodies françaises et américaines. Au programme : Fauré, Ravel, Barber, Weill, Bernstein.
Lambert est accompagné ce soir, au piano, par un jeune artiste, Hugo Philippeau.

Réserver