Les artistes du Festival de Paris

Julie Fuchs

soprano

Considérée comme la « nouvelle voix de l'opéra » aux « aigus soyeux et au médium voluptueux », la soprano Julie Fuchs s'est imposée comme l'une des artistes les plus polyvalentes de notre époque, éblouissant le public à travers les plus grands opéras et salles de concert du monde. Elle commence sa formation musicale et théâtrale à Avignon et obtient son diplôme avec distinction au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle est lauréate du deuxième prix à Operalia en 2013 et reçoit deux Victoires de la Musique en 2012 et 2014.
Lors de la saison 2017/18, Julie Fuchs fait ses débuts attendus en Giunia dans Lucio Silla au Teatro Real de Madrid, retourne à l’Opéra de Paris en tant que Nanetta dans Falstaff et fait ses débuts en Comtesse Adèle dans une nouvelle production du Comte Ory à l’Opéra-Comique. Elle fait également ses débuts dans le rôle-titre de L’incoronazione di Poppea à l’Opernhaus de Zurich et revient au Théâtre des Champs-Élysées pour reprendre son interprétation déjà acclamée de Morgana dans Alcina.
Parmi les temps forts des saisons précédentes, on peut citer Marie dans La Fille du régiment au Wiener Staatsoper, Leïla dans Les Pêcheurs de perles au Théâtre des Champs-Élysées dans la série « Les Grandes Voix » (dont l’enregistrement a été publié sur le label Pentatone début 2018), Zerlina dans Don Giovanni au Festival d'Aix-en-Provence, Esther dans Trompe-la-Mort et la Folie dans Platée de Rameau à l'Opéra de Paris, Musetta dans La Bohème au Bayerische Staatsoper, la Comtesse de Folleville dans Il viaggio a Reims et Angelica dans Orlando pour l’Opernhaus de Zurich.
En concert, Julie Fuchs a notamment participé à un concert américain aux Chorégies d'Orange, à la Grande Messe en ut mineur de Mozart au Festival de Salzbourg, a fait ses débuts aux BBC Proms 2016 avec le BBC Symphony Orchestra et à la Philharmonie de Berlin pour un concert avec le Deutsches Symphonie-Orchester.
Au cours de la saison 2018/19, Julie Fuchs apparaît dans deux nouvelles productions : elle interprète les rôles de Fiorilla dans Il turco in Italia à l’Opernhaus de Zurich et Eurydice dans Orphée aux enfers à l'Opéra Grand Avignon. Elle fait également ses débuts dans le rôle d’Eva dans l’opéra rarement donné La morte d’Abel de Caldara au Festival de Pentecôte de Salzbourg. Elle donne des récitals en solo à la Philharmonie de Paris, au Théâtre de l'Athénée à Paris, au Festival d'Aix-en-Provence, à l'Opéra de Versailles, à l'Opéra du Rhin et à l'Opéra National de Bordeaux et participe à Carmina Burana avec l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine et à un concert de gala au Festival de Pentecôte de Salzbourg.
La discographie de Julie Fuchs comprend un enregistrement des mélodies de jeunesse de Mahler et Debussy avec le pianiste Alphonse Cemin et un disque de mélodies de Poulenc (Atma Classique). En 2014, elle signe un contrat exclusif avec Deutsche Grammophon. Son premier album solo, Yes!, est sorti en 2015. Son nouvel album, enregistré avec Enrique Mazzola et l'Orchestre national d'Île-de-France, vient de paraître et sera présenté dans le cadre d’une tournée européenne cet été.

Yvan Cassar

direction musicale

Yvan Cassar est un des compositeurs, arrangeurs, réalisateurs artistique et chefs d’orchestre parmi les plus réputés, entreprenants et charismatiques de sa génération en France.
Né en 1966, Yvan Cassar étudie au Conservatoire de Rennes, de Nantes et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.
Très vite, il devient un artiste atypique, homme passionné qui puise son originalité dans la diversité de ses projets, passant du jazz à l’orchestre symphonique, de la musique électronique aux musiques du monde.
C’est ainsi qu’il devient le concepteur musical de grands évènements comme l’ouverture des mondiaux d’Athlétisme à Athènes en 1997 avec le compositeur Vangelis, le grand concert aux Pyramides du Caire aux côtés de Jean-Michel Jarre et les grands shows musicaux d’artistes tels que Mylène Farmer ou Johnny Hallyday.
En 2000, il rencontre Michel Plasson et collabore avec l’Orchestre National du Capitole  de Toulouse, le début d’une profonde et respectueuse relation entre eux.
2005 est une étape importante dans sa carrière : il crée une œuvre pour voix et orchestre symphonique qu'il donne au Palais des Congrès de Paris et à l'opéra de Shanghai. Dans ce même concert, il dirige Carmina Burana de Carl Orff.
La même année, le ténor Roberto Alagna lui commande tous les arrangements du premier  album qu’ils enregistreront ensemble pour Deutsche Grammophon.
C’est le début d’une complicité artistique qui se prolongera autour de cinq albums successifs et de nombreux concerts autour du monde.
Yvan Cassar arrange et réalise deux albums du violoniste Nemanja Radulovic pour Deutsche Grammophon.
Son travail discographique pour de nombreux artistes français prestigieux ne l’éloigne pas de la direction de grands orchestres internationaux : Orchestre Symphonique National Grec d’Athènes, Philarmonia Orchestra de Londres, Orchestre Philharmonique du Qatar, Orchestre Symphonique de Prague, Orchestre Symphonique de Shanghai, mais aussi des plus belles phalanges françaises : Orchestre National du Capitole de Toulouse, Orchestre National des Pays de Loire, Orchestre Symphonique de Bretagne, Orchestre de l’Opéra Rouen Normandie,   Orchestre Philarmonique de Marseille, «Orchestre de chambre de Paris , Orchestre Philarmonique de Monte-Carlo.
Depuis 2015, Yvan Cassar dirige des orchestres à l’occasion de spectacles de musique classique pour France Télévisions : « Les concerts des étoiles «  (Verdi, Mozart, Hommage à Pavarotti, Maria Callas - une vie d’opéra, Concert de Noël, Roberto Alagna à l’Opéra de Versailles).
Son parcours l’a conduit à diriger et collaborer avec des prestigieux artistes lyriques parmi lesquels : Andrea Bocelli, Jose Carreras, Montserrat Caballe, Roberto Alagna, Aleksandra Kurzak, Ludovic Tézier, Natalie Dessay, Karine Deshayes,  Patricia Petibon, Olga Peretyatko, Joseph Calleja, Michael Spyres, Pretty Yende, Sabine Devieilhe, Julie Fuchs, Marianne Crebassa, Jessica Pratt, Ekaterina Gubanova, Julien Behr, Florian Sempey, Luca Salsi, Enea Scala, Ambrogio Maestri, Laurent Naouri, Béatrice Uria-Monzon…
En 2017, il démarre une collaboration avec le Théâtre des Champs-Élysées pour une nouvelle série intitulée « Les Classiques de la Pop » et donne une vision orchestrale et personnelle de Sgt Pepper Lonely Hearts Club Band accompagné de Francis Cabrel, Laurent Voulzy, -M-, Imany, Christophe Willem, Louis Chedid, Natalie Dessay, Roni Alter, Hugh Coltman…
En 2019, Yvan Cassar réalisera les albums de Natalie Dessay et Roberto Alagna pour Sony et il prépare l’enregistrement d’une œuvre qu’il compose.

Jeff Cohen

piano

Pianiste et compositeur, Jeff Cohen (né à Baltimore) mène une carrière où se mêlent des répertoires et des genres habituellement séparés.
Il se produit avec de nombreux artistes tels Roberto Alagna, June Anderson, Cecilia Bartoli, Yann Beuron, Jane Birkin, Tassis Christoyannis, Karine Deshayes, Elsa Dreisig, Jean-Paul Fouchécourt, Véronique Gens, Isabelle Georges, Angela Gheorghiu, Ivry Gitlis, Ida Haendel, Sumi Jo, Aleksandra Kurzak, Steve Lacy, François Le Roux, Noël Lee, Ute Lemper, Blanca Li, Mady Mesplé, Didier Sandre…
Il enregistre plusieurs disques :  un récital live à La Scala avec Angela Gheorghiu ; des mélodies de Duparc, Fauré, Hahn, Gounod avec François Le Roux ; des mélodies de Lalo, Saint-Saëns ou Godard avec Tassis Christoyannis ; des lieder de Mozart au pianoforte avec Vincent Dietschy ; des chansons de Kurt Weill et de cabaret avec Ute Lemper ; des chansons de Korngold avec Isabelle Georges, deux pianos avec Noël Lee…
Il travaille comme chef de chant sur des enregistrements d’opéra avec des chefs d’orchestre tel Bertrand de Billy, Mark Elder, Christopher Hogwood, John Nelson, Michel Plasson et George Solti.
Il a été chef de chant à l’Opéra de la Monnaie à Bruxelles, professeur à l’Ecole d’Art Lyrique de l’Opéra de Paris, responsable musical au Théâtre du Châtelet et conseiller à la Bibliothèque nationale de France pour une série de concerts sur la mélodie française.
Jeff Cohen a dirigé l’orchestre de L’Opéra de quat’ sous mis en scène par Giorgio Strehler au Théâtre du Châtelet, a assisté Myung-Whun Chung pour Otello à l’Opéra Bastille, a collaboré avec Patrice Chéreau pour Hamlet et Lucio Silla. Il a joué dans Impressions de Pelléas de Peter Brook et avec Fanny Ardant dans Masterclass, mise en scène de Roman Polanski. Il a été directeur d'études musicales de Street Scene de Kurt Weill avec l'Atelier Lyrique de l'Opéra Bastille. Il a tourné avec la chorégraphe Blanca Li dans son spectacle Le Jardin des délices.
Jeff Cohen étudie le piano avec Leon Fleisher, Reine Gianoli et Peter Feuchtwanger. Il vit actuellement à Paris où il est professeur de Lied et de mélodie au Conservatoire National.
Il compose des musiques de scène et de films (Noémie Lvovsky, Cédric Klapisch Coline Serreau, entre autres). Il a conçu et a animé une émission pour les enfants, Jeff d’orchestre à la télévision française.
Jeff Cohen est nommé Officier des Arts et des Lettres en 2013.

Voces Suaves

ensemble

Voces Suaves, ensemble vocal originaire de Bâle, interprète les répertoires baroque et de la Renaissance avec des voix solistes. Prenant en compte les connaissances sur la pratique historique, l'ensemble présente une rhétorique convaincante accompagnant un son plein et chaud, ce qui lui permet de faire ressentir la musique immédiatement au travers des émotions. D’un travail collaboratif intensif est né une grande familiarité au sein de la création musicale.
L'ensemble, fondé par Tobias Wicky en 2012, s'organise autour d'un noyau de huit chanteuses et chanteurs professionnels, dont la plupart ont un lien avec la Schola Cantorum de Bâle. Après quelques années marquées par l'influence de Francesco Saverio Pedrini, l'Ensemble travaille depuis 2016 sans directeur musical. La force créatrice de chacun est donc indispensable pour atteindre un aboutissement artistique. La distribution vocale varie en fonction du programme et, si nécessaire, il est fait appel à des instrumentistes.
Le répertoire comprend un large choix de madrigaux italiens, des œuvres du début du baroque allemand, et des oratorios et des messes italiennes qui réclament un plus grand nombre d'exécutants. Dans l'élaboration du programme, en plus d’œuvres de maîtres connus tels que Monteverdi ou Schütz, l’ensemble veille également à faire entendre des œuvres de compositeurs oubliés, tels que Lodovico Agostini ou Giovanni Croce.
Voces Suaves parcourt toute l'Europe pour donner des concerts marquants, dans le cadre de festivals renommés tels que le Festival d'Ambronay, le Festival de Saintes, les concerts organisés par les Amis de la Musique Ancienne de Bâle, le Monteverdi Festival de Crémone, le MA Festival de Bruges, le Festival Potsdam Sanssouci ou les Semaines de la Musique Ancienne d'Innsbruck. Entre 2014 et 2016, l'Ensemble a participé au programme de développement européen « eeemerging, Emerging European Ensembles Project ».
Voces Suaves collabore régulièrement avec des ensembles amis afin de pouvoir exécuter aussi des œuvres demandant plus d'exécutants, telles que les Vêpres de la Vierge Marie de Monteverdi ou le Chant du Cygne de Schütz. Par ailleurs, Voces Suaves entretient des liens de collaboration depuis de nombreuses années avec Jörg-Andreas Bötticher et Johannes Strobl.
Depuis 2015, plusieurs enregistrements de Voces Suaves ont paru sous les labels Claves records, Ambronay éditions, Arcana (Outhere Music) et Harmonia Mundi Allemagne, et ont reçu des récompenses internationales (entre autres, le « Diapason découverte »).